La vie commence, lorsque les peurs s’effacent

IL ARRIVE UN MOMENT DANS LA VIE OÙ?

Il arrive un moment dans la vie où nous avons des décisions à prendre. De grandes décisions. Que ce soit une séparation, un changement d’emploi, un changement drastique de vie ou de pays.

Il y arrive un moment dans la vie où nous sentons que le chemin que nous empruntons depuis plusieurs années arrive à sa fin. Nous le ressentons au plus profond de nous, mais nous ne voulons pas toujours le voir. Alors nous essayons de marchander avec nous même. Nous essayons de marchander de plusieurs façons.

En continuant malgré le mal-être.
En ayant une double vie.
En achetant du temps.
En nous coupant de nos émotions.
Ou en étant remplis d’émotions.
En compulsant de diverses façons (drogues, alcool, dépendance affective,etc.)

En fait, toutes les raisons sont bonnes pour essayer de ne pas voir l’inévitable….Mais notre coeur lui, notre corps et notre âme nous rappelles à tous les jours que nous ne sommes plus bien dans ce qu’est notre vie présente. Que nous ne pouvons plus faire semblant que tout est OK. Nous devons choisir de prendre un chemin différent et laisser derrière nous, ce que nous croyons être notre sécurité pour nous ouvrir à de nouvelles possibilités. Pour nous ouvrir à une nouvelle vie. Celle qui fait vibrer notre coeur et notre âme.
…. Alors qu’arrive-t-il vous croyez? Madame LA PEUR se présente.

Madame la peur fait tout pour vous brouiller les pistes et vous empêcher de voir clair et de prendre la décision qui s’impose….

Et si…. je ne prenais pas la bonne décision…
Et si… je regrettais….
Et si….je ne pouvais pas construire quelque chose de nouveau
Et si… Et si… Et si….

DERRIÈRE TOUTE GRANDE PEUR, SE CACHE UN DÉSIR!

12010672_1148532115187276_4134063514279184190_oAvec tout changement, il arrive que la peur, l’insécurité et le doute deviennent tellement forts qu’il devient presque impossible d’avancer. Et pourquoi il devient si difficile d’avancer?….. Parce que toute notre attention est mise sur la peur….. mais si nous changions notre regard de place et nous le mettions sur le désir. Car c’est ainsi…. si nous savons, nous ressentons et nous voulons changer quelque chose dans notre vie, c’est qu’en dessous de cette peur se cache un profond désir.

Alors quel est le désir?

Réaliser un rêve?
Retourner à l’école?
Être en cohérence avec son « Je suis »
Retrouver son indépendance?
Retrouver sa liberté?

Toutes les raisons sont bonnes.

EN TOUTE HONNÊTETÉ…

Si j’écris ce texte ce matin, c’est que j’ai moi-même plusieurs grandes décisions à prendre. Des décisions qui changeront totalement le cours de ma vie. Et je vis des tonnes d’émotions pas toujours faciles à gérer ni pour ma famille immédiate qui ne veut que mon bonheur ni pour moi-même. Alors, en vous écrivant, je me parle et ça me fait du bien…. Ça vous montre aussi que je suis humaine et imparfaite. Le but ici n’étant pas de me diminuer, mais bien de m’assumer dans mon imperfection. J’ai une lumière qui s’ouvre devant moi, mais je dois traverser, ce que je vois pour le moment, comme un tunnel…. Alors comme mes amis me l’on dit hier, je focaliserai sur le désir qui se cache derrière mes peurs.

Sur ce, mes amis, je vous souhaite une lumineuse et merveilleuse journée. Que celle-ci soit à la hauteur de vos désirs et de vos rêves les plus fous.

Christine

Je suis une hypensensible et alors!

JE SUIS UNE HYPERSENSIBLE ET ALORS!

Je suis une hypersensible, alors, je pleure lorsque je suis triste, mais je pleure lorsque je suis heureuse aussi. Je pleure si je suis émue, je pleure lorsque je vois quelqu’un faire une bonne action, je pleure lorsque l’on sauve un animal, je pleure quand j’entend ma fille chanter, je pleure lorsque je me prend conscience de la qualité des gens qui sont autour de moi, je pleure lorsque je vois quelqu’un prendre sont courage à 2 mains et oser relever un défi. En fait,comme je suis émue et pleine de gratitude très souvent, et ben! je pleure souvent.

Je suis une hypersensible.

Je ressens les choses avant qu’elles n’arrivent, et je ressens les émotions des gens. Même s’ils ont un énorme sourire au visage.

Je suis une hypersensible.

Je peux savoir, même à distance si quelqu’un que j’aime vit des difficultés.

Je suis une hypersensible.

J’ai de la difficulté à m’affirmer ( mais de moins en moins), car je ressens l’effet que mes paroles ont sur les gens.

Je suis une hypersensible.

Je suis incapable d’entrer dans un bar et je peux revenir tout croche, avec de la colère, de la tristesse ou de l’irritabilité d’une simple promenade au centre d’achat, si je ne me protège pas.

Je suis une hypersensible.

Je déteste la chicane et j’évite les conflits, car ça me « squeeze » le plexus solaire. C’est comme si je recevais des couteaux en plein ventre.

Je suis une hypersensible.

Je ne sais pas pourquoi, sur un élan du coeur j’ai décidé d’écrire ce texte ce matin. Et j’aurais pu continuer à vous donner plein d’exemples. Sans doute, certains d’entre-vous se reconnaîtront. Tant mieux ou tant pis.

Depuis que je suis toute jeune, j’ai toujours ressenti que j’étais différente. Comme j’avais tendance à croire que j’étais moins bonne que les autres, je faisais semblant que tout était correct, mais je me sentais très mal. À l’adolescence je pouvais, sans raison éclater d’une colère très grosse ou me réveiller tellement triste sans savoir pourquoi. Ce fut une des raisons pour laquelle je gelais mes émotions avec la drogue. Heureusement, ces années sont derrières moi.

Mes dernières années au Costa Rica m’ont mis face à cette hypersensibilité de plusieurs façons, et sans entrer dans tous les détails, me sentir si vulnérable et surtout accepter que cette vulnérabilité faisait partie intégrante de mon  » JE SUIS » fut un apprentissage très difficile pour moi. Les Costaricains, n’étant pas des personnes qui expriment facilement leurs émotions, je ne recevais aucune empathie si je pleurais de tristesse, et si je pleurais de gratitude ils avaient beaucoup de difficulté à me comprendre et me jugeaient. Comme je suis quelqu’un qui exprime ses émotions, et bien à chaque fois que j’étais heureuse et que je remerciais une personne de son aide et bien ….. je pleurais…. . .

Car je me trouvais donc bien faible….Mais maintenant je l’accepte de mieux en mieux.

Le moins facile, je crois, ce sont les larmes… de joie ou de peine….me montrer vulnérable. Comme je vis souvent beaucoup de gratitude pour ma vie et les personnes qui m’entourent et bien, j’ai souvent les yeux dans l’eau. JE SUIS CE QUE JE SUIS!…

Si vous faites partie de mes amis proches, je peux facilement vous écrire un texto ou vous dire combien vous êtes important pour moi et que je vous aimes avec les yeux dans l’eau. Ça m’arrive aussi avec clients, ou les gens qui suivent mes cours. Dès que je connecte avec quelqu’un et que je prend le temps de laisser parler mon coeur, et bien les tites larmes viennent avec, Ben oui! c’est ça Cricri.

Par contre, Wowwwww!

Je suis hypersensible alors, j’ai beaucoup d’empathie, et j’adore aider.
J’ai une bonne écoute!
Je suis hypersensible alors j’ouvre mon coeur et je pardonne facilement.
Je suis hypersensible alors, c’est facile pour moi d’aider les animaux en difficultés lorsque suis au Costa Rica.
Je suis hypersensible alors je rêve d’un monde d’amour.
Je suis hypersensible alors j’ai beaucoup de gratitude pour tout ce qui m’entoure.
Je suis hypersensible alors, j’essaie de traiter les autres comme je voudrais que l’on me traite.

2015-09-06 13.23.23Je ne sais pas pourquoi j’avais le goût d’écrire ce texte, ou plutôt oui je le sais….. j’ai écrit un texto à une amie à moi ce matin, et je me suis mise à pleurer, car j’avais le coeur remplit d’amour, et là, mon égo c’est mis è me dire… » bon….. tu pleure encore » alors j’avais le goût de crier haut et fort…. »ben oui, je pleure encore, car je suis heureuse et hypersensible, et as-tu quelque chose à dire contre ça ». Alors vous, qui me lisez, je viens de vous livrer maintenant, mon côté vulnérable, et vous savez quoi, et bien ça me fait du bien et ça m’aide à vivre encore plus mon « JE SUIS »!

À vous tous mes amis hypersensibles, je ne sais pas comment vous « dealer » avec ça, mais j’espère que vous vous accepter et que vous osez montrer vos belles couleurs.

Une merveilleuse journée remplie de joie et de paix.

Christine

La boîte à voyage, un excellent premier pas vers la réalisation d’un rêve

L’an passé, une amie, Sylvy Plourde, m’exprimait le désir de vivre un de ses rêves qui était d’aller au Costa Rica… Cependant, c’était impossible pour elle de le faire en 2013… Elle me dit par contre : « L’an prochain, j’irai. »

Voilà que cette semaine, elle me téléphone pour me dire : « Ça y est, je veux partir. Tu peux m’aider ? »

« Bien sûr que oui ! », que je lui réponds. Et tout en discutant, elle m’explique comment elle a fait le premier pas en direction de son rêve… Elle s’est créé une boîte à voyage.

La boîte à voyage

La boîte à voyage ! Sylvy Plourde

La boîte à voyage !
Sylvy Plourde

Elle m’explique donc que depuis l’an passé, elle paie toujours en argent comptant tout ce qu’elle achète. Puis elle dépose toute sa petite monnaie dans sa grande boîte à voyage qui lui est impossible à ouvrir avant l’échéance puisqu’elle est scellée. Jusque là, c’est très bien, voilà une méthode qui a déjà fait ses preuves.

Cependant, elle ajoute : « Si j’achète un produit quelconque et qu’il m’en coûte 5,40 $, je paie avec un billet de 20 $ et dépose tout le reste dans la boîte… Puis je prends un autre 20 $ pour payer autre chose. »

Bon… ok, me dis-je, excellente méthode. Puis elle ajoute : « Lorsque je vais au magasin et qu’un article me tente vraiment, comme une paire de pantalon par exemple, je regarde le prix et je me dis que j’adorerais l’acheter, mais que mon voyage et la réalisation de mon rêve sont plus importants. Alors, si la paire de pantalon se vend 75 $, je prends les 75 $ en question et je les dépose dans ma boîte à voyage ! »

En voilà une belle façon de ramasser des sous !!

Lorsque l’on désire quelque vraiment chose, on est prêt à tout faire pour l’obtenir…

Des pas en direction de son rêve

J’ai trouvé que mon amie avait eu une idée excellente que je voulais partager avec vous. Certains d’entre vous seront peut-être tentés de répondre : « Oui mais, ton amie doit avoir beaucoup d’argent, elle. » ou « Elle peut se permettre ce genre de choses, elle. »

Et bien…. elle n’est ni meilleure, ni différente de chacun d’entre nous. Elle n’est pas riche non plus. Elle a seulement décidé de faire des pas en direction de son rêve…

Si cela vous parle, pourquoi ne pas adapter cette idée à votre vie et selon vos moyens ? Cessez de trouver des excuses et faites le premier pas… Peu importe le temps que cela prendra, votre boîte à voyage vous attendra un an, deux ou trois s’il le faut. Mais de grâce, mettez-vous en action et commencez à l’utiliser vous aussi !

Qu’en pensez-vous ?

Cricri

 

Savons-nous écouter ?

photo (2)

Nous avons tous un enfant intérieur qui a souffert ou qui souffre encore…

SAVONS-NOUS ÉCOUTER ?

Apprendre à voir au-delà des apparences, au-delà des mots, au-delà des perceptions, c’est vital. Nous sommes entourés de personnes qui semblent bien à l’extérieur mais qui souffrent à l’intérieur. Voilà un des messages que Monsieur Robin Williams nous a laissé dans l’inconscient …

SAVONS-NOUS ÉCOUTER?

Quand une personne tente de partager une émotion, un vécu ou autre chose, nous nous empressons de partager que, nous aussi, avons vécu la même chose, en pensant l’aider. Ne serait-il pas plus approprié d’ouvrir notre cœur et nos oreilles afin de lui offrir tout notre soutien et notre entière présence?

SAVONS-NOUS ÉCOUTER?

Les messages des personnes qui souffrent peuvent être très subtils quelquefois. Apprendre à voir, sentir et reconnaître la souffrance humaine au-delà des apparences est primordial pour le bien de l’humanité. Un grand homme, Robin Williams, nous a quitté. N’attendons pas d’autres tragédies de la sorte et commençons dès maintenant à ouvrir notre cœur afin de donner de notre entière présence à ceux qui souffrent, … avant qu’il ne soit trop tard.

Nous avons tous un petit enfant intérieur qui a souffert ou qui souffre encore…

Que la paix et l’amour soient avec vous monsieur Robin Williams. Vous êtes et demeurerez toujours un grand homme aux yeux de tous, peu importe où vous vous trouvez. RIP

4 principes pour élever son niveau de bonheur

Bonjour mes amis….
Je sais, je sais, il y a très longtemps que je vous ai écrit….
Je suis présentement à l’école de la vie au Costa Rica… mon pays d’adoption. Pour celles et ceux qui m’ont suivie depuis le début de cette grande aventure, poussée par le désir d’y apprendre une nouvelle langue, plus de 2 années ont passé et plusieurs aventures s’y sont déroulées. J’y habite maintenant plus de 6 mois par année… et c’est le bonheur.
Ayant connu des problèmes de dépendance, j’ai longtemps été très malheureuse et surtout sans confiance en moi. Si un jour quelqu’un m’avait dit que j’allais faire tout ce que je réalise maintenant, mais surtout que le bonheur était possible pour moi, je ne l’aurais jamais cru…. Mais voilà, tout est possible!
Je partage donc avec vous ces quatre grands principes qui m’ont aidé à réaliser ce qui me paraissait impossible au départ…..

QUATRE PRINCIPES POUR ÉLEVER SON NIVEAU DE BONHEUR

10527841_10152308959836247_3948938503214575366_n

La vie est faite de choix. Choisir de se détruire ou choisir de s’accepter. Choisir son ombre ou choisir sa lumière. J’ai rencontré de belles personnes ici qui partaient de très loin, vivant dans le côté obscur de leur vie depuis plusieurs années. Et un jour, elles ont choisi d’être heureux. J’ai discuté avec plusieurs de ces personnes leur demandant comment elles avaient fait pour se libérer de leurs dépendances, pour retrouver leur lumière ou élever leur niveau de bonheur. Elles m’ont simplement répondu : « Je l’ai décidé. »

À partir du moment où elles ont décidé de se choisir, elles ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour transformer leur vie et choisir d’être heureux. Entendons-nous bien, je n’ai pas dit que c’était facile… Mais à partir du moment où l’on décide véritablement de faire des changements dans sa vie, on s’engage envers soi-même à faire tout ce qui est possible.

PASSEZ À L’ACTION !

Voici donc, tout simplement, ces quatre grands principes :
– Entourez-vous de personnes qui vous aideront à vous élever au lieu de vous rabaisser
– Portez votre attention sur vos progrès, aussi petits soient-ils à vos yeux
– Mettez par écrit vos moments heureux de la journée
– Fiez-vous à votre senti. Si ça fait mal en dedans….. c’est qu’il est important d’y mettre de l’amour et de transformer des choses dans sa vie.

REMERCIEZ-VOUS DE PRENDRE SOIN DE VOUS !

En commençant maintenant à appliquer ces 4 principes….. il y a en beaucoup d’autres… mais en mettant ces 4 principes en action, vous verrez déjà s’opérer une énorme différence.

Je vous souhaite de vous choisir. Vous êtes important !

Pura vida mes amis !

Cricri xxx

VIVRE SES RÊVES

SUPERBE, MORDANTE ET PÉTILLANTE, ET SI C’ÉTAIT ÇA LA VRAIE VIE :-)

VIVRE SES RÊVES, c’est écouter son coeur et suivre sa passion là où elle nous mène, même si au départ on ne sait pas trop pourquoi notre coeur vibre autant et où cela va nous mener…..

VIVRE SES RÊVES, c’est aller au-delà de toute logique…..

VIVRE SES RÊVES, c’est s’engager pleinement dans l’accomplissement de ceux-ci en continuant à avancer même si quelquefois nous avons l’impression qu’on y arrivera jamais…..
VIVRE SES RÊVES, c’est décider de vivre sa vie maintenant…

Un visage rempli de fierté !

Bon matin mes amis !

Pour bien terminer l’année 2013, j’ai pensé vous écrire cette belle histoire. Celle d’un homme qui a touché le fond et qui a su rebondir d’une manière extraordinaire. Puisse cette histoire vous inspirer à vous dépasser ! Et tout comme mon ami Victor, à vous sentir fier de vos accomplissements pour l’année qui vient ! Bonne lecture !

Osez être qui vous êtes vraiment et sentez-vous libre !

Bonjour chers amis,

Un jour j’ai trouvé cette photo publiée par Therecoach et je me suis dis : « WOW! C’est exactement comme ça que  je me sens ! »

Oser la liberté !

Mes amis, vous savez, sortir du moule ne veut pas dire renier tout, mais plutôt de partir à votre rencontre pour savoir quel est votre propre moule. Quelles sont les choses qui vibrent en vous?

Est ce que vous sentez ces temps-ci que beaucoup de vos repères semblent s’effondrer ? Vous avez le goût de changer des choses dans votre vie ? Vous sentez le besoin de vous retrouver et d’être qui vous êtes vraiment ? Votre cœur vous parle de plus en plus fort mais votre mental s’en mêle, ce qui crée une résistance ?

Et bien voilà ! Vous êtes arrivé ! Le temps des rénovations est commencé. Et pour rénover, il faut abattre des murs. Et là, ça fait de la poussière. On peut vivre de l’impatience, du découragement. On est pas toujours certain de nos choix et on a l’impression que ça ne finira jamais, car il arrive toujours des imprévus et une foule de sentiments. Mais après, que c’est bon de voir le changement !

Embarque dans ton rêve

Bonjour mes amis,

J’écoutais une entrevue de Jean Marc Chaput réalisée par Martin Latulippe, conférencier de réputation mondiale qui disait : « Embarque dans ton rêve, n’attend pas ! » Il donnait de précieux conseils, que vous pouvez écouter vous même dans la vidéo ci-dessous.

 

Sachez ce que vous voulez changer et pourquoi vous voulez le changer

Laissez faire le comment, il viendra à vous bien assez vite ! En vous concentrant sur ce que vous désirez vraiment, les portes s’ouvriront une à une pour vous permettre d’y entrer…

Trouver un sens à votre vie

….même dans les pires tragédies….. il y a toujours une leçon à apprendre…..

Une grande amie à moi qui a perdu son fils dans un accident de voiture m’avait dit la même chose…. C’est en trouvant un sens à son malheur qu’elle a pu traverser ce passage difficile et même ressentir des moments de gratitude dans sa grande peine. En trouvant un sens, elle pris conscience comment elle était aimée et combien il y avait de personnes autour d’elle pour la réconforter….Même si cela n’enlevait rien à sa peine, elle leur était reconnaissante.  Elle donc appris que malgré sa grande tristesse, son coeur pouvait lui faire vivre aussi de beaux moments d’amour inconditionnel et de grand bonheur….

L’eau à la bouche

Bonjour mes amis….

Le temps passe tellement vite….

Dans quelques semaines, je serai dans retour dans mon pays d’adoption.. et j’aurai l’immense bonheur de partager mon aventure avec quelques-uns et quelques-unes d’entre vous qui oseront sortir de leur zone de confort, pour se dépasser et venir me rejoindre. .

Pour vous mettre l’eau à la bouche, je vous ai préparé un petit film…..

https://www.facebook.com/photo.php?v=10151744307086247

Hasta luego mes amis !

Christine xxx