Lorsque le doute s’en mêle

Bonjour mes amies et amis….

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous faire un petit article éclair pour partager avec vous mes émotions du moment car ce matin, je me suis levée avec un grand malaise.

Pourquoi, me direz-vous ?

je doute

Les choses qui me passionnent me propulsent vers ma vie rêvée
Christine Gagnon

Depuis plusieurs semaines, ma vie va merveilleusement bien. Mes ateliers, mes séances de coaching, l’écriture de mes articles de blog… Toutes ces choses qui me passionnent me propulsent de plus en plus haut vers ma vie rêvée.

Hier, je racontais à un ami combien j’étais heureuse. Je luis parlais d’un projet qui me tient beaucoup à cœur et sur lequel je travaille très fort, soit l’écriture de ma nouvelle conférence. Car oui, cette année j’ai décidé de me lancer dans ce rêve qui m’habite depuis le début, celui d’être une conférencière reconnue.  Oui, depuis 3 ans, j’ai bien fait ici et là quelques conférences, mais mon travail a surtout été un travail de formatrice, d’animatrice et de coach.

Quand le doute s’en mêle

Pourquoi je n’ai pas plus poussé les conférences me direz-vous. C’est parce que j’avais peur. Peur du ridicule, peur de ne pas être à la hauteur, peur de ne pas être intéressante. Alors c’est bien plus facile de mettre le focus sur ce qui est confortable pour moi, soit les formations, l’animation et le coaching, que de sortir de ma merveilleuse zone de confort.  Pourtant, si je me rappelle bien, la première fois que j’ai donné de la formation, j’étais loin d’être confortable. ET QUE NON….Mais ça c’est une autre histoire que je vous raconterai avec plaisir dans un autre article…

Le plateau

Une des raisons pour lesquelles je suis partie au Costa Rica est que j’étais arrivée à un plateau. Je me sentais vide et complètement démotivée par mon travail et je n’avais toujours pas réalisé mon rêve de départ, soit celui de donner des conférences. J’ai donc décidé de jouer à quitte ou double et de prendre le risque de tout perdre. Je suis partie 2 mois.  À mon retour, après mon choc culturel évidemment, j’ai reçu cette merveilleuse offre de l’Académie Zéro limite : un paquet d’outils pour devenir, auteur, coach, conférencier ou internet marketeur.  C’était la réponse à ma demande à l’univers.  On m’offrait des outils pour bien diriger mes efforts.

Cette année, je donne des conférences !

Depuis, mon inscription à cette fameuse formation, ma vie s’est transformée encore plus et a repris un élan extraordinaire. Cette année, je donne des conférences! Plusieurs projets prennent vie, mon agenda est rempli et je me suis mise dans l’action. La semaine dernière, je me suis isolée dans mon chalet et j’ai passé près de 4 journées à écrire, à mettre des idées sur papier et utiliser les merveilleux outils de l’Académie. J’y ai passé une partie de la semaine aussi utilisant mes temps libres pour travailler et mettre en vie mon projet. TOUT ÉTAIT PARFAIT.

Et si …

Tout était parfait jusqu’à ce matin… Que s’est-il passé?  Je me suis réveillée toute croche et insécure.  Le doute avait réussi à se faire une place en moi. Et moi, pas plus fine, j’étais presque en train de décorer cette place que je lui laissais prendre. Ce que je veux dire, c’est que je commençais à croire au doute.

Le doute

L’ombre d’un doute 
Laurell Photo

«ET SI… je n’étais pas capable…

ET SI… ma conférence était plate…

ET SI… elle n’était pas montée de la bonne façon…

ET SI… mon sujet n’avait pas rapport…

Pour qui je me prends moi pour penser que des gens seraient intéressés à m’écouter…»

STOP! STOP! STOP!

Stop ! Je me mets en mode solution !

Ha la la! Je reconnais Monsieur l’ego qui vient semer le doute dans mon esprit… Alors qu’est-ce que je fais avec ça?  Eh bien! Je me mets en mode solution… Je mets de l’avant quatre actions.

Premièrement, de manière à lui enlever de l’emprise, je vous fais part de mon doute en vous l’écrivant.

Deuxièmement, JE REMETS MES PENSÉES EN QUESTION, en prenant le temps de regarder tout ce que j’ai fait jusqu’à présent.

        1. Comment va ma vie?
        2. Ai-je réussi tout ce que j’ai entrepris?
        3. Si non, est-ce que j’ai appris des défis que la vie m’a envoyés?
        4. Qu’ai-je retiré à chaque fois que j’ai affronté mes peurs?
        5. Devrais-je croire ces pensées.
        6. Comment faire pour les transformer?

Troisièmement, je me dis : que pourrait-il m’arriver de pire ?

Quatrièmement… j’ai lâché prise et je suis partie prendre l’air. Ce n’est simplement pas une bonne journée pour travailler sur ma conférence.

Un ti-cadeau

Dans ma formation Heureux sans Raison, je donne aux participants un outil pour les aider à prendre conscience de leurs croyances et de leurs pensées erronées… Je vous l’offre avec plaisir… Vous le trouverez dans le fichier PDF que j’ai mis en pièce jointe.

Unable to display PDF
Click here to download

Dans un prochain article, je vous expliquerai comment l’utiliser.

Entre-temps, j’aimerais savoir comment vous composez avec le doute lorsqu’il s’installe en vous? Avez-vous des stratégies pour réduire son emprise sur vous ou vous sentez-vous incapable d’agir en sa présence? Ça me ferait plaisir de vous lire à ce sujet.

 

À bientôt !

 

Christine

xxx

25 comments on “Lorsque le doute s’en mêle

  1. Angélique

    Bonjour Christine,
    c’est drôle comme ton article arrive au moment où je suis prise dans les doutes mais dans un autre domaine…
    et ça prend beaucoup d’énergie de se battre contre les doutes
    je sais qu’il faut se focaliser sur autre chose, pour ne plus les « entendre » ; lacher prise …
    gros bisous de France et merci pour tes partages 😀

    1. Christine

      Ah ouais! je sus très heureuse d’arriver à point :-) Eh bien les doutes… fais comme moi et envoie-les se promener :-)

      Je t’aime Angélique et je sais pas pourquoi, j’ai l’impression que la vie m’envoie vers la France :-) A suivre…

      1. Angelique

        En France, nous avons besoin de personnes comme toi ma Cricri alors cela ne m’étonne pas si la France te tend les bras 😉
        Si tu as besoin de quoique ce soit pour ta venue ici, n’hésites pas à me le faire savoir, je ferais mon possible pour t’aider 😉
        J’ai déménagé il y a peu, je vis toujours en France mais désormais sur une île : la Corse
        je te laisse voir mes photos si tu as le temps http://www.facebook.com/Corsicamour

        Gros bisous Cricri 😉

  2. Chantal Riendeau

    En tk moi si je suis la seule dans la salle j'y serai hi hi mais elle sera pleine;-)Tu sera tellement intéressante et enrichissante.

    1. Christine

      LOL…. tu es drôle Chantal :-) J’ai vraiment hâte de te rencontrer toi! Passes une merveilleuse journée.

      Cricri xx

  3. LIne Paquet

    Quand le doute arrive maintenant je me met en état de gratitude, et je revisite tout la chance que j'ai, tout ce que j'ai réussi et je trouve une personne motivée qui va m'aider à me re centrer et je me permet un moment d'acceptation de ce doute pour le remercier de prendre conscience du moment présent, de penser à moi, faire le point et repartir.
    Merci pour cette belle question et me permettre de revoir ma stratégie.
    Et j'ai bien hâte d'entendre ta conférence.

    1. Olivier Guérin

      Hello Line, après analyse empirique, le doute n'est-il pas une des preuves de l'infini des possibles? Car cet état de doiute, cette possibilité de choix, ne prouve-t-il pas un espace, un non-connu qui permet justement de s'y ouvrir et de développer d'autres options? Que se passerait-il si tout au long de notre vie, il n'y avait aucun doute de quelque nature, que tout soit certain???? Chaleureusement

    2. Christine

      …. Ouais! ouais! ouais!….quelle bonne idée… se mettre en état de gratitude…et trouver une personne motivée pour nous aider à nous recentrer….je crois qu’il arrive souvent que je n’ose pas demander de l’aide…. il me reste une croyance qui me donne l’impression que je dérange…..remarque que la plupart du temps j’y arrive très bien seule, mais je crois que je devrais mettre cette pratique en action aussi… d’où l’importance de s’entourer de personnes extraordinaires et positives…. Merci d’être dans ma vie ma belle Line :-)

      Cricri

    1. Christine

      Nancy, ma belle amie…. tu es très gentille…. j’y arriverai un pas à la fois…. Tout es possible et je le sais, mais comme je suis humaine et bien il m’arrive de douter… d’où l’importance d’avoir des personnes telle que toi qui prennent le temps de m’écrire un petit mot certes, mais qui font aussi partie de ma vie.

      Je t’aime ma belle amie, et tu es un exemple de courage pour moi.

      Cricrixxx

  4. Nathalie Lavoie

    Personnellement le doute et la peur ont toujours eu le dessus sur moi alors pour ce qui est des trucs, je n'en ai pas. J'ai douté 2 ans avant de prendre LA décision pour mon problème de santé…Je travaille là-dessus et je souhaite réussir à arriver un jour à ne plus les écouter et à me faire confiance. Pour ce qui est de toi, tu es tellement intéressante à lire, je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas la même chose à t'écouter 😉 Bonne journée ma chère amie xxxx

    1. Christine

      Le seul truc ma belle Nathalie que je peux te suggérer est de les affronter… Il y a un adage qui dit, «Tout ce que tu fuis te poursuis, tout ce à quoi tu fais face s’efface» et c’est bien vrai….Mais je me permets de te dire que je ne crois pas que ça soit vrai que tes peurs prennent toujours le dessus sur tout, puisque tu as osé faire couper tes cheveux :-)

      Bonne journée

      Cricri xxx

  5. Dominique Jeanneret

    C’est fou comme on se suit dans notre cheminement… Vendredi passé, je me suis réveillée toute croche alors que j’avais passé une magnifique semaine ! J’ai employé d’autres outils et suis arrivée à revenir à mon centre et à sortir des illusions mais motedit que c’est pas agréable !!!

    Alors, on part quand en Europe donner des ateliers ?!

    Je t’aime Christine xxxx

    1. Christine

      Ha! se recentrer, c’est essentiel pour faire face à tous ces doutes et ces peurs….. mais je vais dire comme toi, lorsqu’elles arrivent ces peurs modit que ce n’est pas agréable…..même si on sait qu’elles sont là pour nous faire progresser, des fois on aurait ti pas le goût de pas progresser nous autres :-)

      Moi aussi je t’aime Do, et je suis très heureuse de partager des moments de ta vie.

      Ton amie Cricri x0x0x0x0x

    2. Christine

      Do… j’ai oublié…. oui oui oui, on se reparle pour la France :-)
      Cri

  6. Ann Potvin

    Ma belle Criri!

    En te lisant, je viens de comprendre pouquoi tu es plus présente dans mes pensées depuis quelques temps… Ça brasse de ton côté à ce que je vois.

    Chère Christine, comme je te reconnais dans cet article. Non, je corrige. Comme je reconnais une partie de toi… Celle qui doute, qui a une tite peur de ne pas être à la hauteur. Mais, voici ma question: A la hauteur de quoi, au juste? As-tu déjà remarqué qu’en général, nous supposons que les attentes des gens à notre endroit nous semblent presque impossible à atteindre? …et à quel point leurs compliments nous étonnent parfois après coup? Pour t’avoir vue à l’oeuvre dans différentes circonstances de dépassement de soi, je suis bien placée pour témoigner de ta capacité à rencontrer et surmonter tous les défis que la vie mettra devant toi. Même ceux que tu appelles toi-même… As-tu déjà pensé que parmi toutes les magnifiques qualités et dons divers qui t’habitent, une des plus grandes est ta capacité d’adaption? Je crois sincèrement qu’on peut parler ici d’une faculté, comme quelqu’un qui aurait le pouvoir d’invisibilité… (Ce serait exceptionnel non?) Dans ton cas, je pense que c’est tout aussi exceptionnel, à un tel niveau, c’est de la haute voltige et un don formidable… Alors, sans t’assoir là-dessus (tu ne le fais jamais de toutes façons), je crois que tu peux faire confiance à cette merveilleuse part de toi.
    Elle pourra dire à l’autre, celle qui doute, d’aller se faire voir ailleurs…

    Pour ma part, je te dis: « Continue! Le monde a besoin de toi… »

    Je t’entoure de mon affection sincère…

    p.s: J’ai déjà hâte d’aller t’entendre…

    1. Christine

      Haaaa! ma chère Anne, tu sais que je suis une fonceuse et que je relève toujours les défis que la vie m’envoie. Et toi, tu la connais l’histoire de la première fois que j’ai donné une formation….. à Knowlton…. le mal de ventre…. les toilettes….. Ha| ha! ha!, tu t’en souviens :-)

      Merci de me rappeler ma capacité d’adaptation et aussi de me rappeler que je veux mettre la barre trop haute…. Tes messages sont toujours remplis d’une grande sagesse et toujours si gentils à mon égard. Tu a été très présente dans une partie de ma vie où j’allais de défi en défi et Dieu sait que j’en ai eu des chaleurs ouf! Mais je me souviens aussi que tu étais toujours là pour moi, prête à m’encourager à me surpasser….Je t’en serai toujours éternellement reconnaissante. Même la fois où tu m’as annoncé que c’est moi qui animais la réunion (comme 5 minutes avant que ça commence). Je te jure, que cette fois-là, j’avais chaud de la craque…. mais j’ai réussi.

      Merci Anne d’être encore là pour moi et de me soutenir de ta petite maison, anciennement jaune. Je l’apprécie beaucoup.

      Ton amie Cricri x0x0x0x

      p.s. N’oublie pas de dire un beau bonjour au Yéti :-)

      1. Christine

        Alloooooooo! Caroline,

        Merci infiniment pour tes merveilleux conseils et tes mots toujours aussi doux à mon égard. Même si nous sommes loin, je nous sens si proche dans nos coeurs. Je suis certaine que nos chemins se croiseront dans un avenir qui n’est peut-être pas si loin, car on dirait que l’univers m’appelle vers la France :-)

        On se reparle bientôt!

        p.s. As-tu Skype?

        Cricri

          1. Christine

            Quelle est ton pseudo? ou vient me chercher

            cricri.gagnon

        1. Coach zen

          Hello ma belle,

          Depuis le 29 Septembre, il y a une demande de contact de ma part (moncoachzen). A très vite 😉

          1. Christine

            Allo Caroline,

            Je n’avais pas reçu ta demande de contact, mais je t’en ai envoyé une. À bientôt.

            Cricri :-)

  7. Coach zen

    Tu n’a aucun doute à avoir sur ton potentiel. Regarde, nous sommes bouche-bée devant les articles de ton blog alors, pour ce qui est des conférences, tu n’auras aucun problème pour y arriver, pour tout mettre correctement en place.
    Pour vaincre ma crainte du moment, je me pose des questions telles que les tiennes : pourquoi je doute ? Que se passe t-il dans ma vie actuellement pour que cette petite bête vienne me déranger ? Ai-je mis tout mon potentiel dans l’action ? Si la majorité de mes réponses est OUI, je me dis que je peux me lancer car j’aurai fais le maximum et du coup, je n’aurai pas de regrets. C’est ma philosophie de vie : faire des choses pour ne pas regretter de ne pas les avoir faites. Partir sans aucuns regrets.
    Tu as toute les cartes en main, alors fonce ma belle, la France te soutient. :-)

  8. Coach zen

    Bonsoir ma belle,

    J’avais écris une réponse mais malheureusement, elle s’est envolée … plus rien … donc je te réécris ce que je te marquais :-). Tu as de grandes capacités innées d’intégration, je crois en toi et je suis sûre que tu vas t’en sortir. Quand j’ai des doutes, je me pose, tout comme toi, des questions, je m’analyse. Pourquoi ai-je des doutes maintenant ? Que se passe t-il dans ma vie que mes doutes s’installent ? Ai-je fais le maximum pour mettre en place mon projet ? Ma philosophie serait de ne pas avoir de regrets dans la vie. Si tu te donnes toutes les capacités possibles pour faire ce que tu souhaites, tu n’auras pas de souci dans l’élaboration de ton projet.
    Tu es une battante, tu nous l’a démontré à travers des péripéties du Costa Rica. Et puis, dis-toi que même si tu ne fais pas salle comble, tu auras attiré au moins des personnes et c’est l’essentiel . Je serai bien venue mais .. il y a comme un problème de distance. :-)
    « Le bonheur n’est pas un aboutissement mais un chemin ». Le tien se trace, ne t’y perds pas. Crois en toi. Bye

Laisser un commentaire