Ma vie à Samara, Costa Rica – l’autre côté de la médaille

Je devrais

Samedi soir… 9h20 pm et je suis dans ma chambre me préparant à vous écrire. De quoi pourrais-je bien vous parler? ….. De ma vie à Samara, c’est certain! Mais il y a une ombre au tableau …. ou plutôt quelques passages nuageux…. Des remises en question peut-être? …. Ah ouais…. c’est ça, des remises en question!

Je devrais être heureuse ... (Christine Gagnon)

Je devrais être heureuse ... (Christine Gagnon)

Je vous entends déjà….. Ben voyons donc Christine! Ce n’est pas le temps de faire des remises en question! Tu es à Samara, au Costa Rica! Tu réalises ton rêve. TU DEVRAIS être heureuse! 

Je devrais être et je suis heureuse, mais pas à chaque instant, car peu importe où je suis, j’ai des choses à apprendre.

Je constate

OK, soyons clair! Je ne me plains pas. Je constate, j’accueille et j’apprends.

Je constate que je n’ai plus 20 ans….

Je suis entourée de jeunes adultes dans la vingtaine

Je suis entourée de jeunes adultes dans la vingtaine (Christine Gagnon)

Je sais, je sais, ça fait longtemps que je n’ai plus 20 ans. Mais ici, ça me saute au visage, car je suis entourée de jeunes adultes. La presque totalité des étudiants de l’école ont un peu plus de 20 et je me sens vieille. Ce n’est pas drôle de dire cela, et je sais très bien que tout se passe dans ma tête. Je sais très bien aussi qu’à 48 ans (30 – 18 en fait), on n’est pas vieux, pas plus qu’à 75 ans d’ailleurs. Ma mère de 75 ans me disait souvent: « Lorsque je serai vieille je »…. ou encore « Je n’ai pas hâte d’être vieille comme …» Et moi de lui répondre à la blague : « À quel âge on est vieux maman? »

Ça me fait drôle de vous écrire cela, comme ça me fait drôle de constater qu’à l’intérieur de moi je me sens comme à 20 ans, mais que mon extérieur dit autrement….

Je constate que mes journées sont faites de contrastes…..

Mon professeur Ilsen (Christine Gagnon)

Mon professeur Ilsen (Christine Gagnon)

À l’école, tout se passe très très bien. J’ai beaucoup de plaisir et je ris vraiment beaucoup. Mais dès que les classes sont terminées, je me retrouve seule avec moi-même, car les gens qui sont mes amis en classe communiquent presque toujours en suisse-allemand et un peu en anglais.

 

 

Mes amies suisses Mélanie et Saskia (Christine Gagnon)

Mes amies suisses Mélanie et Saskia (Christine Gagnon)

Alors, lorsque je sors, je me retrouve au milieu d’un groupe 7 à 8 personnes qui parlent le suisse. C’est un peu difficile d’entrer en contact avec eux.

Je constate que je me sens souvent seule dans la foule …. comme en forêt disait Dubois

Je constate que je suis encore très timide…

Je sais qu’ici beaucoup d’entre vous diront: « Hein! Christine timide… c’est impossible! » Mais c’est pourtant la vérité. Souvent ma timidité et ma peur sont au rendez-vous. Elles m’empêchent de faire certaines choses et là je me fâche contre moi.

Vendredi soir, je suis allé à la danse avec ma mama Tica. Mais mes fesses sont restées collées sur ma chaise. Comme j’aurais voulu me lever et danser! Mais la peur du ridicule m’a figée. Pourtant, demandez-moi de donner une conférence, d’animer une session de yoga du rire ou un atelier de dévoloppement personnel et je vais le faire avec plaisir et facilité. Je n’ai qu’à revêtir mon costume de conférencière ou d’animatrice.

Mais être Christine, la femme de 48 ans, me demande de l’ajustement. De l’ajustement, car je suis encore un peu perdue entre celle que j’étais et celle que je deviens. Entre les deux, il y a celle qui est.

Je constate …

Celle qui est, n’est pas encore complètement née. Elle est en gestation. Ce n’est pas toujours facile une grossesse. Y’a des jours où on peut avoir mal au cœur, ou mal à son cœur.

Celle qui est …

Je n’entends que ça dans ma tête aujourd’hui: « Je devrais, je devrais, je devrais..»

Je me sens seule ... (Christine Gagnon)

Je me sens seule ... (Christine Gagnon)

Je devrais être super heureuse, car je me suis dépassée, car je vis mon rêve, car j’ai osé. Mais non! Aujourd’hui, je me sens seule. Seule dans la foule, seule dans mon cœur, seule dans mon intérieur.

J’ai presque honte de vous écrire cela mes amis, après tous vos merveilleux commentaires. Mais c’est la vérité. Je vous avais dit que j’allais être transparente dans mes articles, et je le suis. Je vis beaucoup de solitude, même s’il y a de l’action partout et même s’il y a du monde partout. Et je m’en veux. Je viens de parler à Denis qui essayait de me consoler, mais il se sentait impuissant vis-à-vis la situation.

Je ne comprends pas cet état. Je suis une femme très sociable, qui parle à tout le monde. Mais ici, je ne réussis pas à créer de lien, aucun contact pour le moment. J’aimerais beaucoup partager…. J’aime tant partager. Même à Québec, la dernière année s’est beaucoup passée dans la solitude. Je travaillais beaucoup, mais j’étais souvent seule à la maison. Seule dans mon bureau. J’ai le goût de me sentir vivante et je ne sais pas encore comment. Je me sens désemparée, car JE DEVRAIS.

J'ai quelques pensées noires ... (Christine Gagnon)

Je suis dans les pensées négatives ... (Christine Gagnon)

Je suis en colère contre moi. Je me renie… Je me trouve poche…. En fait, je suis beaucoup dans les pensées négatives et ce côté-là de moi, hé bien, je ne l’aime pas. Pourtant il fait partie de moi.

Ma vie extérieure, le reflet de mon intérieur

Par contre, celle qui est a aussi beaucoup d’outils. Je sais parfaitement que les réponses se trouvent à l’intérieur de moi et que je dois m’accueillir dans cet apprentissage. Je sais que je dois comprendre un autre langage, et ici je ne parle pas de l’espagnol. Je parle du langage de mon corps, de celui de mes pensées.

Celle qui est est une gagnante. Soyez rassurés mes amis, je n’ai fait que vous partager mon état d’âme de la journée afin que vous puissiez voir aussi l’autre côté de la médaille. Car peu importe le rêve, peu importe l’endroit, peu importe la et les personnes, la vie est faite de positif et de négatif, de hauts et de bas, de joies et de peines. En fait, je sais très bien que derrière mes questionnements se cache un merveilleux cadeau… que je partagerai avec vous très bientôt !

Pura vida! mes amis

Je vous aime!

Christine

Je vous le rappelle, j’aime beaucoup vous lire. C’est mon moyen privilégié de rester connectée à vous qui me lisez. Alors, laissez-moi vos commentaires. Ils me feront certainement du bien.

 

25 comments on “Ma vie à Samara, Costa Rica – l’autre côté de la médaille

  1. nathalie lavoie

    Coucou Cricri.

    Ton témoignage me touche. Je te sent si loin…Je voudrais te serrer dans mes bras..Tu as raison, la vie est faite de positif et de négatif, et pour apprécier le positif, il faut aussi passé par le négatif. Tu vas rebondir, de ça je ne m’inquiète pas. Tu es une fille forte, je l’ai rssentie quand tu m’as pris dans tes bras à la maison. Les remises en question, c’est toujours bon.
    Je te fais un méga câlin et je pense à toi très fort. Regarde toutes les beautés qui t’entoure pour moi stp.
    Gros bisous xxxx

    1. christine

      Merci Nathalie.
      Ton commentaire me touche vraiment d’autant plus que je sais que toi-même livre un dure combat. Je t’envoies un gros calin tout plein de soleil.
      xxx

  2. Johanne Martineau

    Allo Christine, tu as le droit de vivre des hauts et des bas mes ces merveilleux ce que tu vies et moi je t'en vie ne lâche pas tu vas voir le temps passe tellement vite que tu vas être revenu en terre ferme au Québec. Prends soins de toi. xxx

  3. Serge Poulin

    Cri…Je sais que c'est poche de se faire dire …çà m'est arrivé à moi aussi…désolé…mais çà m'arrive au moins une journée par voyage à l'étranger…et je n'ai aucun conseil à te donner…mais je suis content d'apprendre que je ne suis pas le seul à qui ça arrive; on s'en reparlera à ton retour… de toute les manières d, y penser , çà ne m'enlève pas le goût de repartir à l'aventure ; çà doit donc faire parti du processus de bonification (Air Miles ) pour devenir meilleur (dans notre définition personnelle de meilleur!)

    @ bientôt Cri …on Skype quand çà adonne !

    Serge Poulin

  4. Line Paquet

    Merci Christine de ce magnifique partage avec ta transparence, et félicitation pour ce beau constat car ton expérience en sera encore plus grande, tu n’es déjà plus la même et d’apprendre à aimer ta lumière pour toi avant tout et ensuite la laisser être peu importe ou tu es ça c’est ÊTRE.

    À 41 j’ai quitté l’entreprise familiale pour découvrir qui j’étais et vivre par moi même, et ce ne fut pas facile, à 42 ans j’ai été passé 6 semaine en immersion anglaise à Toronto, j’avais des étudiants de la Corée, du Japon, du Brésil, j’étais la seule de Québec et du Canada dans la classe et surtout comme toi des jeunes dans la vingtaine, la facilité que j’avais c’est que je demeurais chez une amie. Mais quel expérience que je n’oublierai jamais, tu sais je n’ai pas retenu beaucoup d’anglais parce que je n’ai pas eu l’occasion de pratique, mais bon, j’ai appris sur moi.

    Toute ces expérience pour Être son tellement merveilleuse, et de voir ta motivation m’a encouragé à poursuivre ma formation de coach PNL, moi à 58 ans je retourne passer 3 semaines à Montréal en août pour le Maître PNL et ensuite en septembre jusqu’en mai 2013 le Post-Maître (Coach PNL).

    Alors merci pour tout Christine, et bonne découverte de toi, j’ai hâte de lire la suite.
    Je t’aime beaucoup.
    xxxx

    1. christine

      Wow Line,

      Une femme dans ma vie qui est une gagnante! Bravo pour ta décision et merci infiniment de ton partage. Je crois que les gens ont besoin d’entendre des histoires de monsieur et madame tout le monde qui prennent leur vie en main. Car ces même messieurs et mesdames tout le monde deviennent des Madame et monsieur uniques, puisqu’ils se mettent au volant de leur propre vie.

      Je t’embrasse xoxox

      Christine

  5. Pascale Dufour-Lapointe

    cri cri tu es inspirante… ca me fait tellement du bien de voir qqu'un d'aussi vraie et authentique! Un conseil: profites du moment présent… pense au fait que tu ne revivras peut etre jamais aucun des moments actuellement présent ds ta vie, ds ce voyage. Apprécie toutes les petites simplicités et subtilités que tu peux remarquer et fais s'en ta force intérieure. C'est beau ce que tu vis… je suis avec toi et je t'admire pour le "guts" que tu as de faire ce que tu fais.. bisous xxx

  6. Johanne Fontaine

    Allo Christine,
    Je comprends tellement ce que tu ressens. Pense au papillon qui est un signe de transformation. Tu es probablement dans une de ces phases. Bientôt tu prendras ton envol. C’est un dur travail mais tellement bénéfique. Tu as déjà un bon bout chemin de fait. Je pense à toi! Johanne

    1. christine

      Je suis sur le bord de sortir de mon cocon Jojo….. :-)))) histoire à suivre…… Je suis passé à l’action xxx

      p.s. Je suis toujours très heureuse de te lire. Je t’envoie un gros calin plein de sable puisque j’en ai encore entre les orteils et dans mes gougounes.
      xxx

  7. Sylvie Gourde

    La solitude devient une amie, une alliée lorsqu'on l'apprivoise. Alors laisse-toi porter au fil des jours, accueille tes pensées, accueille-toi et tu verras que le "ménage karmique" se fera de lui-même. Nous sommes à une époque merveilleuse pour ce travail intérieur avec les énergies quantiques actuelles et surtout que 2012 est une année d'intériorisation…tu es en plein dedans chère soeur, je tm xxx

  8. Francine St-Pierre

    Bonjour Christine,
    Comme tu ne maîtrises pas assez l’espagnol et que tu en es au début de la formation, à moment donné vous allez vous rejoindre avec cette langue. Ce sera l’effort à faire pour socialiser plus.
    J’ai vécu en 2002 (52 ans) le même phénomène mais en Angleterre avec des chinoises, des allemandes, de partout quoi et nous étions 2 québécoises qui vivions à des kilomètres de distance. J’avais comme room mate une chinoise et j’avais dit en partant j’espère que je n’aurai pas de chinoise, je suis incapable de les comprendre en anglais. La première journée, j’étais seule chez la madame, j’étais très contente. Le lendemain, je reviens de ma première journée et je vois une chinoise qui est là qui semble m’attendre les mains comme pour prier. Elle se penche en guise de politesse et elle me dit dans un accent massacré : My name is Grace. Oh non que je me dis. Hé bien nous sommes devenues les meilleures amies mais je t’avoue que nos conversations étaient longues, on épelait tous les mots. Fais toi confiance, peut-être seras-tu surprise de voir les amitiés qui vont survenir. Restes ouvertes.
    Pour ce qui est de la solitude, ne fais que te rappeler que Nous ne sommes pas seuls. Le meilleur moyen est d’entrer en relation avec Qui tu es vraiment, je le dis, Dieu. Amuses-toi à le mettre à l’epreuve en demandant des signes par exemple, sois à l’écoute de tout ce qui se passe autour de toi. Regardes-toi à travers cette grande famille, quel est le rôle que tu y joues? Ne restes pas à te voir seule.
    Je te dis tout cela car la solitude fait partie de ma vie de tous les jours et je travaille aussi dans le même contexte que toi, seule à la maison. Ce n’est pas évident. Je me suis découvert un talent naturel que j’avais rangé, je fais du portrait et depuis ce temps, je me sens de moins en moins seule. Exploiter ce talent qui m’a été donné fait en sorte de combler ce vide existentiel qui m’habitait. Et je n’ai pas la chance d’avoir un amoureux, un Denis.
    Tu arrives à un tournant de la vie qui n’est pas facile. Accepter de vieillir est une étape difficile. Tu dois t’accrocher à ton essence même. Il est la ton salut.
    Je souhaite que ce commentaire, assez long j’en conviens, saura t’éclairer pour que tu puisses justement arriver à ces changements tant espérés. Qui a dit que de devenir sage était facile? Personne je crois.

    1. christine

      Ma chère Francine,

      Tu peux écrire des commentaires aussi longs que tu veux, puisqu’ils sont toujours de mise et toujours si bien écrits. J’ai lu attentivement ton commentaire et sois assurée que beaucoup de choses ont résonnées en moi. Pour ce qui est de mon talent naturel et bien je travaille là-dessus. Je sais que j’ai un bon sens de l’humour, et tranquillement ici, ils apprennent à me connaître.

      Au moins, y’en a une qui met de l’humour dans la classe et s’il y a quelque chose qui se pratique dans toutes les langues, c’est bien le rire.

      Ouais!!!! en écrivant je me rends compte de bien des choses :-)

      Merci Francine, et c’est toujours un plaisir pour moi de te lire.

      Je t’envoie aussi un gros calin plein de sable, car je n’ai pas encore pris ma douche,. Berk :-))))

      Christine xxx

  9. Andrée Venne

    C'est avec soi-même que l'on vit les plus beaux moments de "pleine conscience"; car qui, si non soi-même, vient apprendre et vivre de merveilleuses expériences d'évolution avec soi, pour soi et partageant certaines de nos expériences pour et à travers les autres et par le fait même les aidant aussi dans leur évolution propre; nous sommes tous inter-reliés. Sois remplie de Lumière, de joies, d'amour et entourée de belles et douces douceurs… Bonne et continuité et découvertes!

  10. Richard Gagnon

    Allo Beautée!!!! C'est parce que en ce moment, tu es complètement vivante!!! Notre mode de vie occidentale nous gèle constamment donc c'est tout à fait normal ce que tu vis. Gros bisou xxx Je t'aime!!!

  11. Micheline Iza

    Tu es très vulnérable ma belle Christine, et ça te rends encore meilleure ! ta petite fille intérieure a bien besoin de toi pour s'accepter et s'aimer telle qu'elle est ! Tu me dis tellement de beaux mots pour m'aider ! il faut que tu te les disent à toi-mème aussi ! Je t'aime de Micheline !!!

  12. Bruno Canuel

    Bonjour Christine,

    J’ai lu et relu ton texte en essayant d’y poser un oeil critique et rationel. Je voulais te livrer un commentaire qui n’était pas basé sur des émotions et qui serait constructif. Voilà donc vers quoi cela me dirige.
    Je crois comprendre qu’une partie de ta solitude vient de ta difficulter à communiquer avec les étudiants de ton groupe et par le fait même à t’assimiler à eux dans les sorties. Est-ce bien ce que tu voulais faire en allant à cet endroit ? Je croyais que tu voulais apprendre l’espagnol et te retrouver avec toi même dans un milieu très différent ! N’es tu pas après dévier de ta route en te laissant déconcentrer par cette situation. Je sais que tu es une personne qui aime se sentir aimer et accepter et que tu rencontres une difficulté face à ce groupe. Mais ce n’était pas l’objectif de ton voyage ! Si je peux me permettre un conseil, oublie ces gens qui ont leur propre raison d’être là et concentre toi sur la tienne. Lie toi d’amitié avec des Costaricains, apprend la langue du pays et ressource toi. Lorsque je lis ton texte où tu fais mention de tes difficultés à communiquer en anglais, en suisse ou en allemand. Lorsque je lis ton texte où tu fais mention des différences d’âge, je te trouve bien loin de l’objectif que tu t’étais fixé. Ton objectif est d’apprendre l’espagnol et d’apprendre à te connaître loin de tes repères habituels. Tu n’es pas là pour donner un peu de toi. Tu es là pour prendre, tu es là pour toi. Attention de ne pas retomber dans les même pièges. Tu es là pour apprendre à flirter avec le changement et non pas pour continuer d’être ce que tu veux changer !

    Voilà ce que ton texte m’a inspiré. Tu es maître de toi même alors fais ce que tu veux de mon commentaire, mais attention de ne pas dévier de ta route. Dans un voyage comme le tien, les dangers ne sont pas toujours ceux que l’on pensent !

    Bruno

    1. christine

      Mon cher Bruno,

      tu as misé juste, car ce que tu m’as écrit, c’est en plein le constat que j’ai fait hier. Je suis venue ici pour apprendre l’espagnol et j’étais en train de dévier de ma route. Bon…. je suis juste allée un peu trop du côté de la route et je suis tombée dans le fossé.

      J’ai vraiment ri lorsque j’ai lu ton commentaire, car pour moi c’était un gros clin d’oeil de la vie. J’avais demandé un signe et il est arrivé par ta merveilleuse écriture.

      Merci infiniment.

      Christine xx

  13. Claudine Tardif

    Bonjour Cri-Cri,

    Je prends deux minutes pour te dire bonjour, car je n’ai pas d’ordinateur au bureau.

    Peut être que tu découvriras que la solitude peut être signe de bien être… ta meilleure amie c’est toi!

    Les pensées négatives c’est une chose, de les canaliser et de les transformer dans quelque chose de constructif, ça c’est une belle réussite.

    J’ai confiance en toi!

    J’ai eu mon premier cours de Yoga, j’ai bien aimé, j’en suivrai 7 au total, c’est un début.

    Je m’en vais en Estrie pour une retraite, ateliers et surprises. Je suis prête à me regarder, avec le beau et le moins beau qui nous fait souffrir parfois. Trouver des outils afin de mieux vivre et guérir de mon passé. Je vais ajouter des fleurs dans mon jardin.

    Je pense à toi. Je t’imagine marchant sur le bord de l’eau calme et sereine, faire un(e) avec l’univers.

    J’ai le sentiment que nous continuerons à se voir à ton retour, nous en avions parlé.

    Je t’envoie un gros câlin. Porte-toi bien – Claudine xxx

    1. christine

      Claudine,

      Wow, je suis super heureuse de lire ton commentaire et de voir que tu es toujours dans l’action. Tu chemines et découvre ton chemin une journée à la fois. C’est merveilleux. Tu adoreras, j’en suis certaine, tes cours de yoga. On s’en reparle en septembre.

      Christine xxx

  14. Christine

    Salut ma belle amie,
    Ton Georges a prit de la vigueur…. envoies le faire un tour de bateau pas de boussole!!! Ça te permettra de te recentrer sur ton défi.

    STP ne t’en veux pas, acceptes ce moment et apaise ton esprit. Ne sois pas en colère contre toi… c’est pas très bon… Tu es vraiment loin de toutes les occupations et préoccupations que tu vis habituellement à Québec….. tu as donc tout ton temps pour regarder, te regarder et par le fait même te taper dessus.. Sois douce avec toi, prends ton temps, admire ce qui se passe autour de toi, reposes toi, refais tes forces. Remercies ta force, ta détermination et ton amour pour tout ce qui t’entoure et ceux que tu aimes, le soleil, la chaleur …. enfin, tu voies le film!!! hahhahah
    Avant tout, tu dois être toi même avec toutes les contradictions qui sont en toi.
    J’aimerais être près de toi pour te faire un gros calin et en discuter de vive voix.
    Je t’aime très fort
    J’en profites pour t’envoyer mes meilleures pensées

    NB : je suis surprise de voir combien j’aime mon nouveau travail même si je suis là bas 5 jours semaine…. vraiment surprenant…. Dans 23 dodos je réalise un de mes rêves!!!

    Kris xxx

  15. christine

    Haaaa! c’est lui qui me suit toujours…. t’as ben trop raison…. c’est Georges. Je l’avais presque oublié celui là… Je vais l’envoyer faire du surf… j’en ai pour un bon boute avant qu’il soit capable de se lever debout sur sa planche.

    Blague à part.. Je suis très heureuse de savoir que tu aimes ton nouvel emploi et aussi très curieuse de savoir quel est ton rêve ?

    Devrais-je être au courant?

    Je veux savoir…. je veux savoir…. je veux savoir….

    Christine xxxxx

  16. Johanne Claveau

    Je comprend très bien se sentiment de solitude car il m'accompagne depuis des années! Elle s'apprivoise cette solitude et elle devient nécessaire parfois. Être sociable laisse croire à tous que nous ne sommes jamais seule alors que c'est tout le contraire. Ne t'en fais pas Cricri, tu en sortiras grandi! Bisou!

  17. Josée Pouliot

    Ma belle cousine….tu as pris une bonne décision de te couper un peu du monde d'ici. Ça va te permettre de te concentrer plus sur toi et sur ce que tu vis. Laisse toi ''être'' et ne te compare pas. Sois toi. Et laisses la douce brise de Samara te porter là où tu veux aller. Je t'aime. Fais moi signe quand tu seras prête à entrer en contact 😉

  18. Miaou Isabelle

    Christine,
    Je t’ai croisée sur DP.org, et j’avais aprécié ton blog.
    Je viens sur cette page via http://developpementpersonnel.org/index.php?option=com_agora&task=topic&id=1477&p=2&Itemid=29#p9118.

    J’aurais envie de te dire plein de choses mais je suis douée pour faire des commentaires comme ceux de Bruno que j’ai aprecié, aussi je me contenterais de te donner un lien qui n’a peut etre rien à voir mais je SAIS que je dois te le passer

    C’est un lien de voyage decouverte au Nicaragua (pays voisin assez similaire dans les domaines langue, culture,mais differents par le fait que le Nica n’a pas encore l’impact du tourisme vu son histoire)
    C’est le lien du projet de ma fille Hélène, realisé dans l’année de ses 21 ans . Projet que mon mari et moi avons partagé 3 semaines. Elle est resté 5 mois à travailler d’abord dans une associataion puis a voyager a la rencontre des Nicaraguayens et à faire des photos, avec un passage à l’Ecole de Norma , pour apprendre l’espagnol car elle est partie avec comme bagage linguistique, quelques cassette et un livre d’espagnol ( http://www.nicaraguenses.fr/?p=291)
    part de ce lien et decouvre son voyage ,,je ne sais pas pourquoi mais je pense qu’il va te « parler »
    Si tu ne trouve rien qui te parle c’est que ma « pulsion » a t’envoyer ce lien etait pas ad hoc . mais bon , quitte a etre ridicule je t’envoie ce commentaire
    Dans un autre domaine :
    « Vieillir n’est pas agreable, mais c’est le seul moyen qu’on ai pour vivre vieux  » Citation affiché chez moi mais je ne sais pas de qui elle est.

    Soit ! et dans la fabuleuse lumiere du Costa Rica que que ton coeur fasse lever les graines que tu as semée avec amour .

    Isa-Miaou

Laisser un commentaire